loader image
janvier 2021

Actualité cannabis – Janvier 2021

Table des matières

Ça y est ! Le premier mois de l’année 2021 est terminé… déjà ! Avec l’équipe de Kilogrammes, nous vous avons présenté de nouveaux produits, comme nos e-liquides CBD, de nouvelles fleurs CBD ou encore de fabuleux packs. Mais aussi des nouveaux articles de blog avec divers sujets, des posts Instagram délirants, que vous ne manquez pas de commenter (et ça nous fait toujours autant plaisir!)… Bref, on en a vu des choses pour le mois de janvier 2021.

Mais prenons un peu de distance, et jetons un regard sur le monde au sujet du cannabis et de ces composants, et voyons ensemble ce qu’ils s’est passé pour ce mois de janvier 2021. Quelles sont les avancées en matière de légalisation, y a-t-il eu de nouvelles recherches scientifiques, et de nouvelles découvertes au niveau santé ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Ventes record de cannabis au Colorado

Plus de 2 milliards de dollars, soit environ 1,65 milliards d’euros en 2020, c’est le montant atteint par le Colorado, concernant les ventes de cannabis qu’il a effectué pour l’année 2020.

C’est la recette la plus élevée depuis la légalisation du cannabis au Colorado, votée en 2012. En effet, les ventes de cannabis dans cet État étaient de 1,7 milliards dollars en 2019 et de 1,5 milliards de dollars en 2018.

Le taux de vente a donc été assez fort, et ce, malgré la pandémie actuelle qui sévit dans le monde entier. Espérons pour eux que ce chiffre augmente encore pour l’année 2021 et les autres années à suivre.

Le Luxembourg retarde la légalisation du cannabis

Le Luxembourg avait annoncé qu’il légaliserait la consommation, la production et la vente de cannabis à usage récréatif pour automne 2021. Il devait même être le premier pays européen à le faire. Cette annonce avait été faite par le Premier ministre luxembourgeois, Xavier Bettel lors des élections de 2018.

Une radio locale avait même dévoilé le projet de légalisation. Il était prévu :

  • 14 points de vente de cannabis ;
  • Que les habitants âgés de plus de 18 ans pourraient s’acheter jusqu’à 30 grammes par personne et par mois de cannabis ;
  • Mais qu’il serait tout de même interdit de fumer dans les lieux publics.

Mais le COVID-19 en a décidé autrement… le pays se concentre alors sur la lutte contre cette pandémie. Mais le projet n’est que repoussé, et le Premier ministre a jusqu’à la fin de son mandat (2023) pour mettre en place ce qu’il a promis.

Des maires d’Île-de-France favorable à la légalisation du cannabis

La France est le pays d’Europe où il y a le plus de consommateurs de cannabis. Et pourtant c’est aussi le pays où la répression contre cette plante est la plus sévère.

La consommation d’un joint, est passible en France, d’une amende de 200 €, alors qu’elle dépend de la quantité possédée dans nos pays voisins, tels que l’Allemagne ou l’Angleterre, pour ne citer qu’eux.

Alors le journal « Le Parisien« , a décidé d’interviewer 36 maires d’Île-de-France, classées en zone de sécurité prioritaire ou avec un quartier de reconquête républicaine. Le but étant de savoir si les maires interrogés étaient, ou non, favorables à la légalisation du cannabis.

Il se trouve que 50 % des maires sont favorables à la légalisation du cannabis, contre 22 % qui sont contre. Mais il y a aussi 28 % qui ne se prononcent pas sur ce sujet.

Les arguments sont divers, certains pensent que cela pourrait aider à ramener de l’ordre et éviter le trafic illégal, quand d’autres affirment que  » légaliser, c’est abdiquer« .

UFC autorise la prise de cannabis

L’UFC, ou Ultimate Fighting Championship, qui est le plus grand circuit d’arts martiaux mixtes au monde, a confirmé le 14 janvier 2021 qu’il n’imposera plus les tests au THC, permettant de dépister la prise de cannabis.

Les combattants et combattantes pourront alors consommer de la marijuana quelques jours avant et après d’être monté sur le ring. Ainsi, aucune substance présente dans le cannabis, que ce soit le THC ou le CBD ne pourra empêcher un combattant de participer au combat, car il ne sera plus considéré comme du dopage.

Le Sénateur Détraignes met en garde contre le CBD

Le sénateur Yves Détraignes avait déjà mis en garde le gouvernement, et revient à la charge le 14 janvier 2021.

En effet, l’assistante parlementaire du sénateur a été alerté par une amie, qui est la principale adjointe d’un collège rural, situé dans la Marne. Cette principale adjointe signale que le collège est confronté régulièrement à des malaises de leurs étudiants.

Les enseignants et le personnel surveillant ne se rendent compte de l’état des jeunes collégiens, à savoir qu’ils sont à moitié défoncés, seulement lorsque l’un de ces derniers finit par faire un malaise.

Il est alors signalé que ces élèves consommeraient du CBD, au moyen de e-liquides. Seulement voilà, le CBD n’est pas un psychotrope, il ne permet pas donc d’être « défoncé ». Ce que ces jeunes gens consomment, c’est du CBD trafiqué, et non celui que l’on peut trouver en vente dans les boutiques.

Le phénomène a pris tellement d’ampleur dans la Marne, qu’un collectif de parents s’est construit pour aider les enfants à « sortir de l’addiction« .

Le but du sénateur est de faire une proposition de loi au gouvernement français, afin de pouvoir régler ce type de situation.

Affaire à suivre …

Condamnés pour vol de chanvre légal

Six prévenus d’une vingtaine et d’une trentaine d’années comparaissaient, vendredi 15 janvier 2021 devant le tribunal correctionnel de Bordeaux. Leur faute ? Avoir volé avoir plus de 300 pieds de cannabis dans la nuit du 20 au 21 septembre 2020 à Aillas, en Gironde.

Malheureusement pour eux, cette plantation de cannabis était considérée comme légale, qui appartenait à l’entreprise « La Ferme médicale« , entrainant donc une poursuite en justice. Bien que les pieds de chanvre volés ont été en partie restitués, près de la moitié de la production a été perdue…

Le tribunal a donc prononcé des peines allant jusqu’à 6 mois de sursis probatoire et une amende, que les voleurs devront se partager de 130 000 €.

Le cannabis entre dans le service de santé Irlandais

Le cannabis fait officiellement son entrée dans le service de santé en Irlande. Le ministre de la santé, Stephen Donnelly, a annoncé le financement d’un programme qui permettrait à des cliniciens spécialisés de prescrire du cannabis médical pour des patients. Ces derniers pourront se voir prescrire des médicaments à base de cannabis seulement autorisés pour ceux souffrant d’un nombre d’affections restreint. 

En effet, ce type de prise en charge médicale sera réservée pour les personnes souffrant de spasmes musculaires associés à la sclérose en plaques, pour ceux ayant des nausées provoquées par la chimiothérapie et pour les malades ayant des formes graves d’épilepsie.

Cependant, la fleur de cannabis restera elle, interdite, que ce soit à des fins médicales ou récréatives. En effet, seuls les produits pharmaceutiques à base de cannabinoïdes seront autorisés, à condition que ces derniers restent dans le cadre du programme de cannabis médical.

Première entreprise Française de cannabis médical

L’entreprise Hemperious est la toute première entreprise immatriculée par l’état Français au registre des sociétés pour la production la culture la vente la transformation et la fabrication de cannabis à des fins médicales !

Cette entreprise, créée en 2018, a débuté au Portugal, et à poursuivie son chemin, gagnant un franc succès auprès d’autres pays européens, notamment en Allemagne. Elle finit par rentrer dans l’histoire de France, car elle est la première à pouvoir postuler dans le cadre de l’expérimentation attendu cette année en France. 

C’est suite à la grande demande de clients français, qu’il a été décidé de poursuivre le succès que connaît Hemperious sur le territoire français, en créant une plantation sur des terrains d’une cinquantaine d’hectares sur la région Lyonnaise.

Un petit pas pour la légalisation du cannabis, un grand pour la France !

Conclusion du mois de janvier 2021

Voici donc les nouvelles de janvier 2021 que nos équipes ont collectés. Vous avez pu constater que le domaine du cannabis continue à évoluer, que ce soit en France, ou dans les autres pays du monde. 

On ne peut que souhaiter que cela se poursuive ! Qui sait, peut-être que dans quelques années, le débat du cannabis n’en sera plus un ! Croisons fort les doigts pour que ce jour arrive rapidement !

Et nous, on se retrouve lundi prochain, pour notre rendez-vous recette de la semaine ! Préparez-vous, car on va vous mettre l’eau à la bouche !

L’équipe de Kilogrammes vous souhaite un bon week-end !