dépistage route CBD

Dépistage du CBD : les consommateurs de CBD peuvent-ils être contrôlés positifs au cannabis ?

Les produits à base de cannabis CBD sont devenus de plus en plus populaires ces dernières années. Ils ont débarqué en Europe sous diverses formes : fleurs, huiles, bonbons, e-liquides… Le CBD présente de multiples bienfaits pour la santé, et dans de nombreux pays sa consommation est légale. Cependant c’est un produit dérivé du cannabis, qui est une drogue illégale en France. Les consommateurs de CBD se posent donc la question légitime du dépistage lors de contrôles routiers ou de tests à l’embauche. Est-il possible d’être contrôlé positif au cannabis lorsque l’on consomme du cannabis CBD ?

La réponse dépend du type de test, du mode d’assimilation, de votre consommation et de la qualité du produit CBD. Les tests de dépistage ne cherchent pas à détecter le CBD mais le THC, une molécule présente en infime quantité dans la plupart des produits issus du cannabis CBD. Une réponse rapide à notre question est donc : peu probable, mais pas impossible… Continuez la lecture pour en savoir plus.

 

CBD et THC

Parmi les centaines de constituants du cannabis, le cannabidiol (CBD) et le tétrahydrocannabinol (THC) sont les principes actifs les plus importants. Il s’agit de deux molécules très semblables faisant parti de la famille des cannabinoïdes. Elles interagissent avec les récepteurs du système endocannabinoïde (SEC) pour déclencher ou inhiber des processus biologiques.

Le CBD et le THC ont des effets différents sur notre organisme :

  • Le THC est responsable de l’effet planant recherché par les consommateurs de cannabis récréatif. Bien que ses effets immédiats soient agréables, les effets secondaires nocifs sont nombreux. Parmi eux on peut citer l’addiction, des risques de dépression accrus, une perte de la libido ou encore des pertes de mémoires. Le THC est une substance dont la consommation est illégale. C’est cette substance qui sera recherchée lors des tests de dépistage, plus spécifiquement l’un de ses métabolites : le THC-COOH.
  • Le CBD quant à lui n’a aucun effet psychotrope. Il est au contraire de plus en plus prisé pour ses effets potentiellement bénéfiques sur la santé. Il aiderait à lutter contre l’anxiété, nous rendrait de bonne humeur, serait un antidouleur efficace et un puissant antioxydant. Le CBD est de plus reconnu dans le traitement de l’épilepsie et les recherche récentes s’orientent sur son utilisation dans la lutte contre certaines maladies dégénératives.

L’usage du cannabis CBD est aujourd’hui légal en France, bien que réglementé. En effet les produits dérivés du CBD ne sont jamais purs. Il persiste une infime quantité de THC, celle-la même qui fait craindre aux consommateurs un contrôle positif au cannabis.

Les différents tests de dépistage

La molécule de THC peut rester présente plus ou moins longtemps dans notre organisme après consommation. En fait, c’est surtout son métabolite le THC-COOH qui a une durée d’élimination très longue. Sa détection dépend du test effectué.

Test Durée de vie du THC Seuil de détection (ng/mL)
Salivaire Quelques heures à 1 semaine 2
Sanguin 3 à 7 jours 1
Urinaire Jusqu’à 60 jours 50
Capillaire Jusqu’à 3 mois 0,001

Lors d’un contrôle routier poussé, on vous demandera certainement de passer un test urinaire. Si le test est positif on vous fera alors passer un test sanguin, plus précis et dont les résultats sont disponibles en quelques minutes à peine. La limite légale en France est de 1ng/mL.

On peut aussi vous demander de passer des tests de dépistage à l’embauche. Cette pratique est très courante aux États-Unis, et elle est de plus en plus fréquente en Europe, surtout dans les grandes entreprises. Dans ce cas, c’est souvent le test capillaire qui est préféré, car il met en évidence une consommation régulière sur le long terme. Comparé aux autres tests, c’est le seuil de détection le plus fin. Certaines entreprises ont une tolérance zéro et vous aurez des soucis à la moindre trace de THC dans l’organisme.

Le CBD ou cannabidiol est une substance issue de l’espèce du chanvre, appelé aussi cannabis Sativa. Contrairement au THC, il ne constitue pas un composé à effet psychoactif, et est donc autorisé à la vente en France et dans d’autres pays du monde.

D’ailleurs, le CBD se démocratise de plus en plus grâce aux effets thérapeutiques qu’on lui prête. Cette molécule permettrait en effet de soulager les douleurs chroniques et serait surtout utilisée par les personnes ayant des pathologies.

Mais peut-on détecter le CBD durant un dépistage par test salivaire ? Consommer du CBD peut-il conduire à un résultat positif au dépistage de drogues ? C’est ce que l’équipe Kilogrammes va vous expliquer dans cet article de blog.

Consommation de CBD et résultat positif au cannabis

Tout d’abord, le CBD est une substance autorisée en France. Il s’agit donc d’un composé non illicite qui peut être vendu librement et consommé en toute tranquillité, et ce, peu importe la forme qu’il prend.

Le CBD n’est donc pas une molécule recherchée lors des tests salivaires.

Ce qui implique que le cannabidiol ne permet pas de déclarer une personne positive au cannabis. En d’autres termes, un consommateur de CBD ne peut pas être contrôlé positif aux tests de dépistages de drogues.

Ainsi, peu importe que vous consommiez du cannabidiol sous forme de fleurs CBD, d’huiles de CBD, d’e-liquides CBD, tant que ces derniers détiennent un taux de THC inférieur à 0.2%.

Le test salivaire recherche plutôt le THC, l’autre principal cannabinoïde contenu dans le cannabis, et plus précisément l’acide de ce dernier qui est le THCa.

Les produits CBD à consommer pour ne pas être contrôlé positif au cannabis

En tant que consommateur et consommatrice de CBD, afin de ne pas se retrouver positif/positive au contrôle de test salivaire, il est conseillé d’acheter son chanvre dans une boutique spécialisée, que ce soit un magasin physique, ou bien un shop CBD en ligne. Ce type de boutique est obligé d’effectuer des tests en laboratoire pour attester de la teneur en THC de tous leurs produits. Sachez choisir le bon produit CBD à ingérer afin d’être certain de ne pas être contrôlé positif au cannabis.

Il est essentiel d’acheter uniquement des produits qui évoquent la teneur en cannabinoïdes réelle : CBD et THC. C’est le seul moyen d’être sûr.e de ce que vous allez consommer, et donc de pouvoir agir en conséquence.

Les produits CBD chez Kilogrammes sont légaux et testés aux laboratoires, vous assurant une sécurité quant à la teneur en cannabinoïdes de nos articles. Ces tests permettent notamment de connaître le taux réel de CBD contenu dans le produit ainsi que le respect de la législation du chanvre en France concernant le taux de THC qui doit être inférieur à 0,2%.

Cela dit, notre plus grand conseil restera de vous tourner vers des produits possédant un taux de THC nul comme les gélules, les huiles Nanogram ou encore l’isolate CBD. Ainsi, vous êtes sûr.e de ne prendre aucun risque.


Dans quels cas ces tests peuvent-il être positifs pour les consommateurs de CBD

Dans les produits à base de CBD, la teneur en THC est si faible (inférieure à 0,2% en Europe) qu’il est quasiment impossible de le détecter.

Cependant, plusieurs chercheurs estiment que les quantités infimes de THC consommées sur le long terme peuvent s’accumuler et devenir détectables. Dans ce cas un consommateur régulier et de grandes quantités de cannabis CBD pourrait être contrôlé positif.

On fera également attention aux cas de résultats faussement positifs. Il existe un effet d’entourage du CBD qui, combiné à d’autres substances, peut rendre un test de dépistage positif même en l’absence de THC dans votre corps. Cela peut être le cas si vous prenez des médicaments en parallèle de votre consommation de CBD. Si vous pensez que c’est le cas, n’hésitez pas à demander à passer des tests plus précis, qui devraient mettre en lumière l’erreur du premier test.

Enfin, même si les taux de THC sont déclarés comme faibles dans les produits proposés à la vente, il y a peu de garanties que cela soit vraiment le cas. Les organismes de contrôle des produits CBD sont encore rares à l’heure actuelle. Une étude de 2017 a montré qu’au Etats-Unis, environ 70% des produits CBD mis en ligne sur des site de vente étaient déclarés inexactement. Attention donc à vos fournisseurs !

 

Nos conseils

Vous l’aurez compris, la réponse à notre question initiale est loin d’être claire et nette. En tant que consommateurs de produits à base de CBD, vous pouvez prendre des précautions afin de minimiser les risques de dépistage positifs.

Comme indiqué précédemment, passez vos revendeurs à la loupe. Les taux de THC doivent être contrôlés par des organismes indépendants. C’est le cas chez Kilogrammes, dont tous les produits sont testés par Norml France.

Si vous avez des doutes, des tests d’autodépistage du cannabis existent dans les bureaux de tabac.

En conclusion : si vous êtes un consommateur occasionnel de cannabis CBD, vous n’avez pas d’inquiétude à avoir. Faites attention cependant à la prise de CBD en parallèle d’autres substances. Dans le doute, effectuez un test d’autodépistage. Il est aussi important de rappeler que le CBD a des effets relaxants qui peuvent modifier vos réflexes. Il est donc fortement conseillé de ne pas conduire après consommation de produits CBD, même légaux et contrôlés.