loader image
15-qui-consomme-cbd

Qui sont les consommateurs de CBD ?

Table des matières

Le marché du CBD est en pleine expansion depuis quelques années. Depuis que l’Europe lui a ouvert ses portes, les médias s’y intéressent, et la population quant à elle commence à s’informer sur le cannabidiol. En conséquence, le nombre de consommateurs de cannabis CBD ne cesse d’augmenter. Cette molécule issue du chanvre présente en effet de nombreux bienfaits thérapeutiques qui la rendent attractive sur bien des aspects. Elle permettrait de lutter contre les douleurs chroniques, l’anxiété, l’insomnie, soulagerait les effets secondaires des traitement de certaines maladies spécifiques… la liste est longue ! Les nombreuses vertus prêtées au CBD font que vendeurs et produits se multiplient. Aujourd’hui, Kilogrammes vous propose un zoom sur les consommateurs de CBD en France et dans le monde. Qui consomme du CBD ? Sous quelle forme et pour quelles raisons ? Comment choisissent-ils leurs produits ? Ou se place la France par rapport à ses voisins européens ?

Les enquêtes auprès des consommateurs

Il existe encore peu d’études et de sondages réalisés auprès des consommateurs de CBD en France comme dans le monde. Pour écrire cet article, nous nous sommes basés sur 3 études effectuées en 2017, 2018 et 2019.

  • une étude internationale à dominante américaine, effectuée en 2017 par HelloMD, au sein de sa communauté de médecins et de patients. Cette expérience a compté 2 400 participants.
  • un sondage mené par le site français e-liquide-cbd.info sur 759 consommateurs français en 2018.
  • un rapport de 2019 effectué dans 17 pays européens par New Frontier Data. Plus de 3 000 personnes ont été interrogées, que ce soit des consommateurs de CBD ou non.

Ces sondages permettent de cerner plusieurs aspects :

  • Le profil des consommateurs : à savoir leur âge et leur sexe;
  • Les formes de consommation les plus prisées par les consommateurs;
  • Les raisons principales qui poussent les consommateurs à utiliser du CBD;
  • La satisfaction des consommateurs sur ces mêmes produits;
  • La manière qu’on les consommateurs de choisir les produits;
  • Les connaissances du public sur le sujet, qu’ils soient consommateurs, ou pas.

Après avoir analysé ces 3 supports, l’équipe Kilogrammes vous dévoile les principales conclusions qui s’en dégagent.

Consommateurs de CBD : un profile type ?

Qui consomme du CBD ?

La majorité des consommateurs de CBD ont entre 25 et 45 ans. Ce qui est un panel assez large, mais qui nous livre toutefois une information intéressante : l’absence des jeunes de 18 à 25 ans. Et c’est d’autant plus étonnant, puisqu’en France, les 20-25 ans sont les plus gros consommateurs de cannabis récréatif.

Les consommateurs de CBD ne sont donc pas les consommateurs de cannabis.

Quant au 55 ans et plus, ils seraient moins de 8% à en consommer, ce qui est assez dérisoire comparé aux autres tranches d’âge.

Passons au sexe majoritaire parmi les consommateurs de CBD. Les résultats des études ne sont pas en accord concernant le sexe des consommateurs. En effet, le site e-liquide-cbd.info aurait tendance à dire que ce sont les hommes qui consomment plus de CBD que les femmes, alors que c’est l’inverse pour HelloMD.

La différence résiderait-elle alors dans la manière de consommer le CBD ?

On peut penser que les hommes auraient tendance à être majoritaires chez les fumeurs (et vapoteurs), d’où leur sur-représentation dans l’étude de 2018 fournit par e-liquide-cbd.info. Les femmes privilégieraient quant à elles les modes d’administration plus doux comme les huiles par exemple.

Alors, est-ce un gros cliché ou bien un véritable facteur influant sur la consommation ?

Vous l’aurez donc compris, il n’y a pas vraiment de profil type chez les consommateurs de CBD. Tout le monde peut y trouver son compte, et c’est pour cela qu’on l’aime !

Quelles sont les formes de consommation prisées aujourd’hui ?

Une étude de marché du CBD en France

Jusqu’en 2018, la forme préférée des consommateurs étaient les e-liquides, suivis de près par les fleurs CBD. Puis, sa popularité a ensuite grimpée, permettant de créer d’autres formes de prise de CBD. C’est pourquoi aujourd’hui ce sont d’autres modes de consommation qui arrivent en tête. Ainsi, près de 50% des consommateurs préfèrent les huiles CBD aux autres méthode de consommation du cannabis CBD. On remarque également que dans le rapport de 2019, on observe une diversité en termes de modes de consommation. En effet, les consommateurs ne se cantonnent plus à une seule façon de consommer le CBD, mais testent plusieurs types de produits.

En effet, les produits à base de CBD ne cessent d’évoluer, et ce, de plus en plus depuis 2018. Il faut savoir qu’à la base, on trouvait uniquement trois formes principales de CBD sur le marché : les fleurs, l’huile et les e-liquides pour e-cigarettes. Aujourd’hui il existe une multitude de déclinaisons : bonbons, crèmes, sirops, beurre…

Ainsi, on note que 20% des consommateurs utilisent en priorité des fleurs CBD, des e-liquides ou encore gélules. Tandis que les boissons arrivent en seconde position, suivi de près par les thés, les infusions mais aussi les bières et les vins CBD ! Cette nouvelle méthode de consommation permet de garder le même type d’utilisation, mais en modifiant les support, en fonction de nos envies du moment. Ainsi, on peut démarrer la journée avec un thé au CBD, et la terminer avec un bon verre de vin au CBD.

Autre fait intéressant : les boissons sportives au CBD qui montrent l’intérêt grandissant des sportifs pour cette fabuleuse molécule qu’est le cannabidiol.

Les dernier de la liste sont encore peu prisés. C’est le cas pour les cosmétiques et les aliments pour animaux, qui sont tout de même présents à hauteur de 2 à 5%. Ceci dit, cela ne les empêche pas de gagner du terrain !

Les raisons principales pour l’utilisation du CBD

La façon de consommer du cannabidiol est bien évidemment liée à la raison pour laquelle le CBD est utilisé par le consommateur. En effet, les méthodes préférentielles que sont les huiles, les fleurs et les e-liquides se trouvent être également les produits les plus actifs en matière d’efficacité thérapeutiques.

On note ainsi que peu de gens consomment le CBD de manière récréative. En effet, le but premier de la consommation de ce composant est la recherche des bienfaits particuliers que chaque produits peut procurer. Voici les chiffres principaux du rapport le plus récent, présentant les formes de CBD les plus couramment utilisées :

Principaux effets recherchés par les consommateurs de CBD selon le rapport de 2019.

On constate, encore une fois, qu’une même personne peut rechercher plusieurs effets. Et c’est tout à fait compréhensible ! En effet, la lutte contre l’anxiété peut par exemple être liée à la recherche d’un meilleur sommeil.

Des consommateurs conquis

Même si les preuves scientifiques sont encore rares, les consommateurs se disent globalement satisfaits du CBD. Dans toutes les études que nous avons analysé, près de 80% des sondés témoignent d’un effet positif du CBD sur leur santé. La plupart en consomment d’ailleurs régulièrement. Le rapport de 2019 par exemple souligne que 42% des interrogés ont consommé du CBD dans la semaine précédent le sondage.

Fait intéressant, bien qu’aucun effet secondaire ne soit connu à ce jour, plus de 10% des consommateurs constatent de légers désagrément après la prise de CBD. En effet, certains et certaines ont notés qu’ils avaient la bouche sèche après avoir consommé du CBD. D’autres se sentent somnolents, ou bien ressentent des étourdissements.

Prudence donc : préférez toujours débuter votre consommation par de faibles doses, afin de voir comment votre corps réagit. Prenez le temps de vous renseigner sur les effets précis de chaque produit et n’hésitez pas à consulter votre médecin en cas de doute. Le CBD agit différemment selon votre propre métabolisme et peut aussi interagir avec d’autres substances par effet d’entourage.

Au final, on constate quand même que plus de 40% des personnes interrogées dans le sondage de HelloMD disent avoir arrêtés d’autres types de médications pour passer exclusivement au CBD. C’est le cas pour certaines personnes qui étaient sous analgésiques notamment. En conclusion, on peut noter que les consommateurs de CBD sont donc globalement conquis par le produit.

Comment les consommateurs choisissent-ils leurs produits ?

Les consommateurs auraient tendance à choisir leurs produits en fonction du prix principalement. C’est en effet, le facteur le plus important pour 80% des européens en 2019. En seconde position arrive la concentration de CBD dans le produit, ce qui est assez logique, puisque plus le taux de CBD sera haut, et plus les effets seront puissants. Et pour finir, les tests en laboratoires ou le dosage de THC sont considéré comme des facteurs secondaires.

Aujourd’hui, les consommateurs ne choisissent pas un produit en fonction de sa qualité.

Et cela est assez inquiétant, étant donné que la qualité des produits varie beaucoup d’un vendeur à l’autre. Rappelons que sans tests en laboratoires, il n’y a pas de garantie sur la composition du produit. La plupart des produits sur internet étant malheureusement mal étiquetés, beaucoup contiendraient, par exemple, des résidus non négligeables de THC. La législation française n’autorisant pas la consommation de produits contenant plus de 0,2% de THC, un taux élevé dans le sang pourrait provoquer un état psychotique non désiré. De plus, vous pourriez alors être contrôlé positif lors d’un test de dépistage, et ce, sans vous doutez de quoi que ce soit !

Chez les vendeurs honnêtes, un prix plus élevé signifie souvent une meilleure qualité de produits. Le problème majeur quant à l’achat de CBD, c’est le manque de connaissances du consommateur sur ce qui fait la qualité du produit. Kilogrammes vous conseille donc de bien vous renseigner sur chaque type de produit que vous achetez, et vous donne quelques conseils ici.

Qui produit du CBD ?

Si la loi française se veut claire en matière de commercialisation de produits issue du cannabis, un flou juridique persiste dans la pratique autour du cannabidiol.

Contrairement au THC, qui est considéré comme un stupéfiant et est donc illégal, selon l’article 222-37 du code pénal, le CBD lui, n’est pas considéré comme un produit stupéfiant et n’est donc pas interdit par la loi.

En revanche, la Mildeca précise qu’il ne peut être commercialisé en France que sous certaines conditions strictes :

Ainsi, ce sont des centaines de «CBD shops» qui ont ouvert leurs portes en France au cours de l’année 2018.

En ce qui concerne la culture des fleurs CBD, elles proviennent surtout des autres pays européens, comme l’Italie par exemple.

La France par rapport aux autres pays Européens

Les plus grands consommateurs de CBD en Europe sont la Suisse, l’Autriche et le Benelux. La France, elle, arrive en dernière position ! Pourquoi ?

Le CBD en France est encore trop lié à la mauvaise image que nous avons du cannabis. 33% des français interrogés disent avoir un sentiment négatif envers cette molécule et 47% disent qu’ils ne veulent pas envisager de s’en servir. C’est plus que pour tous les autres pays de l’étude.

En cause, une désinformation sur le produit. On en parle peu en France et les magasins qui en vendent sont encore très peu nombreux. Les médias relatent la fermeture de certains magasins et la législation n’est pas claire. Ainsi, seuls 30% des français ont déjà vu du CBD quelque part. C’est 20% au deçà de la moyenne en Europe.

Résultat, l’achat de produits CBD en France ne concerne que 6% de la population, contre 16% en moyenne dans les autres pays. Néanmoins, la France ne devrait pas rester à la traine bien longtemps. L’outil statistique Google Trend montre que l’intérêt des Français pour le CBD augmente constamment depuis fin 2017.

Recherche du terme « CBD » sur Google Trend pour les cinq dernières années en France.

Conclusion

Le marché du CBD en France et dans le reste du monde est en constante évolution ces dernières années, évolution qui concerne aussi ses consommateurs. Dans ces études, les interrogés ont déclaré pour la majorité être des consommateurs récents, c’est à dire de moins de 6 mois. Le profil de consommation du CBD devrait donc continuer à changer dans les années qui viennent. D’ailleurs, vous êtes vous reconnu dans cet article ? Laissez un commentaire sur votre façon à vous de consommer !