loader image
3-globe-trotter

Variétés cultes: l’histoire de la OG Kush

C’est peut être la variété la plus célèbre dans le monde du cannabis, autant récréatif que thérapeutique. L’OG Kush a changé la donne dans les années 90 et s’est imposée comme la reine de l’herbe, avec ses propriétés puissantes et son parfum intense, si caractéristiques. Elle et ses descendantes raflent régulièrement des prix à la Cannabis Cup. Pour couronner le tout, ses origines mystérieuses lui confèrent une aura particulière. On ne pouvait pas passer à côté: Kilogrammes l’a fièrement adaptée en version CBD pour votre plus grand plaisir! Voici les rumeurs qui circulent à son sujet…

Des origines plus que floues

Star des années 90 (et encore aujourd’hui !), l’OG Kush est apparue à l’époque de la prohibition. La culture du cannabis était interdite aux Etats Unis et la plupart des variétés développées à cette époque sont enveloppées de mystère. D’où proviennent les graines ? Qui a développé la variété que nous connaissons aujourd’hui ? Quelles sont ses origines génétiques ? La culture rap a aussi fortement contribué à brouiller les pistes en mettant en scène les souches cultes dans ses textes. Nul doute que cette histoire entourée d’inconnu a contribué à rendre l’OG Kush légendaire et appréciée dans le monde entier.

Histoire des Kush

Bien que l’on s’accorde généralement à dire que l’OG Kush n’a pas de génétique Kush, il est intéressant de connaître l’histoire de cette souche pour comprendre la popularité du terme et l’appellation de l’OG Kush.

Dans les années 60-70, une sorte de « ruée vers l’herbe » vit le jour. Des hippies de la côte ouest partirent sur les traces de célèbres landraces d’Asie Centrale. Le but était de ramener des graines de la précieuse plante et de tenter de les cultiver sur le sol américain. Les Kush, originaires de l’Afghanistan, étaient particulièrement intéressantes de part leur petite taille, leur floraison relativement rapide et leur bon rendement. De plus, ce sont des variétés naturellement riches en THC, qui ont donc un fort effet psychotrope. Cela les rendirent attirantes pour les consommateurs de cannabis récréatifs de l’époque.

Une fois revenus avec des graines sur le sol américain, la prohibition s’installa et la culture indoor, cachée des regards et des autorités, vit le jour. Une fois de plus, les variétés Kush furent des variétés privilégiées car leur taille, leur temps de floraison et leur rendement était très bien adapté à ce type de culture.

Les variétés Kush étaient donc célèbres à l’époque, et bien connues des consommateurs et des cultivateurs.

Théories sur la naissance de l’OG Kush

Une chose est sûre : l’OG Kush est une hybride. Elle fait même partie de la première génération d’hybrides élevées indoor. Quant à connaitre ses parents….

Une idée assez répandue est qu’elle est une descendante de la Chemdawg. On parle d’un mélange Chemdawg/Thai ou Chemdawg/Kush. Selon une version, des graines auraient été retrouvées dans un sac vendu à un concert des Grateful Dead dans les années 80. Pour d’autres, il s’agit d’une bouture qui est arrivée sur la côte californienne, mais comment ?

La culture de ces graines (ou de cette bouture) en Floride par le célèbre Matt « Bubba » Berger aurait alors produit une première version de l’OG Kush actuelle, mais cette souche serait restée connue seulement d’un petit groupe de cultivateurs, qui l’appelaient alors seulement « Kush ». Selon cette théorie, ce nom lui viendrait en fait seulement d’une ressemblance physique avec les Kush classiques.

Le breeder Josh D l’aurait ensuite popularisée en perfectionnant la technique de culture de cette plante exigeante. L’OG Kush est en effet très sensible aux différents paramètres de culture: luminosité, apport en nutriments, apports en eau… Elle est aussi sujette au stress et appréciée des nuisibles. Josh D lui aurait donné son nom actuel, ajoutant le « OG » devant « Kush », et elle serait bel et bien la variété qui est consommée aujourd’hui.

En rajoutant cet « OG », Josh D déclencha une autre vague de spéculations…

La signification des lettres « OG »

La version la plus répandue est que cet OG signifie « Ocean Grown », puisque tout le monde s’accorde pour dire que l’OG Kush a d’abord vu le jour sur la côte californienne.

Mais le groupe de rap Cypress Hill a aussi sa propre interprétation, l’appalant « Original Gansta » dans l’une de ses chansons. Il s’agirait donc de lier l’OG Kush à la communauté rap de l’époque, qui devait compter bon nombre de ses consommateurs.

Plus simplement, OG pourrait aussi signifier « Original Genetics » pour signifier la valeur et le côté unique de cette variété.

Conclusion

Variété stimulante, au goût marqué et à l’odeur intense, l’OG Kush n’a pas fini de ravir les consommateurs récréatifs comme les patients en quête de soulagement thérapeutique. Cette variété est tellement prisée qu’on estime qu’elle a façonné les goût des consommateurs de part le monde. Ses descendants hybrides gagnent toujours de nombreux prix. Nulle doute que sa version CBD saura lui rendre hommage, avec un soin particulier apporté par Kilogrammes pour reproduire cette variété de légende.