loader image
Search
Generic filters
Search
Generic filters
33-consommer-cbd

Zoom sur les trichomes

Véritables usines à cannabinoïdes, les trichomes sont sans doute l’élément essentiel du chanvre, thérapeutique comme récréatif. Si vous avez déjà observé une plante à maturité, vous les connaissez: ce sont les éléments qui donnent l’impression que la plante est recouverte de magnifiques cristaux lumineux. Zoom sur ces petites têtes soyeuses.

Qu’est ce qu’un trichome ?

Les trichomes sont de toutes petits glandes de résine qui se développent sur la plante de chanvre tout au long de sa floraison. Presque invisibles à l’oeil nu, ils se situent principalement sur la tige et les feuilles de la plante et lui donnent un aspect brillant, à maturité. Il existe plusieurs types de trichomes: bulbeux, capités à tiges, à capitule sessiles… ceux qui nous intéressent étant les plus volumineux, les trichomes capités à tige.

Morphologie 

Signifiant « croissance du poil » en grec, les trichomes ressemblent effectivement à des petits filaments, munis d’une tige et d’une tête arrondie. On les compare aussi à des goutte ou à des champignons, mais il s’agit bien d’un concentré de résine. En général multicellulaires, leur tige croît durant la floraison de la plante et la tête se remplit de bonne choses: les cannabinoïdes et les terpènes y sont stockés. Sur la plante mature, on a l’impression de véritables cristaux, qui peuvent être si nombreux qu’ils collent les ciseaux lors de la récolte!

Fonction protectrice

Les trichomes ne sont pas exclusifs du chanvre. D’autres plantes comme le tabac en fabriquent aussi. Ils jouent en fait un important rôle protecteur qui les rend très intéressants pour les plantes en général. 

Barrière physique, ils sont en première ligne pour protéger la plante contre le vent mais aussi les UV, jouant le rôle d’une crème solaire naturelle. Ils empêchent ainsi la plante de se dessécher et la rendent donc plus résistante aux aléas climatiques.

Collants et remplis de terpènes odorants, ils aident aussi à repousser les nuisibles de toute taille. Acarien, insectes et herbivores de taille moyenne rechignent à y goûter, en tout cas ne s’y essayent pas à deux fois. Leur composition empêche aussi les champignons de s’y développer.

Les trichomes: des excroissances à la tête bien remplie

Les trichomes stockent les terpènes de la plante, molécules aromatiques qui donnent leur odeur et leur goût si particulier à chaque variété de chanvre. Les terpènes ont aussi un rôle thérapeutique puisque certains d’entre eux ont des effets sédatifs ou encore analgésiques puissants. Non contents de stocker ces surprenantes molécules, les trichomes concentrent aussi les cannabinoïdes du chanvre, dont notre bien aimé CBD.

Lors de la croissance de la plante, la résine contenue dans les trichomes utilise la lumière du soleil pour synthétiser le CBD (ainsi que le THC, le CBG et tous les autres cannabinoïdes) au niveau de sa tête. On comprend ainsi l’importance d’une bonne illumination des plantes lors de la culture du chanvre. L’apport de lumière conditionnera en effet le rendement de la récolte.

Lors de la consommation du chanvre, terpènes et cannabinoïdes s’allient pour générer des effets et des sensations uniques, qui varient pour chaque combinaison de ces molécules. C’est ce qu’on appelle l’effet d’entourage.

De fidèles indicateurs lors de la récolte

En observant de près l’aspect des trichomes, les cultivateurs expérimentés peuvent connaître le moment optimal pour ramasser le chanvre. 

D’abord d’aspect transparent, en produisant les cannabinoïdes les trichomes passent à un aspect laiteux. Les substances comme les terpènes commencent alors à se dégrader et les trichomes prennent une teinte brune. Pour obtenir un rendement optimal de terpènes et de cannabinoïdes, il ne faut donc pas rater le coche, et choisir un stade intermédiaire entre trichomes laiteux et ambrés.

Les goûts, les odeurs et les effets de chaque variété peuvent varier selon le moment de la récolte. Pour obtenir de délicieuses combinaisons, les cultivateurs doivent bien connaître les trichomes et tenter différents timing de coupe. Pour cela, ils utilisent souvent des microscopes pour observer l’aspect des trichomes de façon très minutieuse. 

Trichomes vs pistils

D’autres éléments de la plante indiquent sa maturité lors de la floraison. Les pistils notamment sont des petits filaments qui eux aussi changent de couleur au moment où le rendement est optimal. On voit entend les gens faire un amalgame entre pistils et trichomes, à cause de l’appellation de « poils » de ces derniers. Mais il s’agit bien de deux structures différentes.

Les trichomes, c’est le kiff

Puisqu’ils contiennent toutes les molécules intéressantes pour la consommation du chanvre, les trichomes peuvent être séparés de la plante et utilisés pour créer des concentrés (aussi appelés extractions).

C’est la cas du kief, cette poudre utilisée comme première étape de la fabrication du hash. Pour séparer les trichomes du reste de la plante, on peut utiliser une extraction à froid: les trichomes sont d’abord gelés, puis on secoue la plante pour les en détacher. Une succession de tamis permet ensuite de les récupérer, intacts. 

Ces méthodes produisent des concentrés puissants, des produits dont le taux de CBD est le plus élevé du marché.

Conclusion

Bien que minuscules, les trichomes sont les éléments les plus importants du chanvre pour le consommateur. Grâce à eux, les effets thérapeutiques comme récréatifs de la plante nous sont accessibles. Lors de l’achat d’une variété, vous pouvez ainsi viser les plantes à forte production de trichomes si vous souhaitez des effets puissants et des goûts marqués. C’est le cas par exemple de la Gorilla Glue CBD, l’une des plantes les plus riches en CBD du marché actuellement. Attention toutefois, la quantité de trichomes n’est pas un indicateur des plus fiables. Certaines variétés à faible production de trichomes peuvent être très puissantes, alors ne les laissez pas de côté !